Association ADPA 37

Ce site a pour objectif de vous présenter l'association ADPA.37 Vous y découvrirez la présentation et l'actualité de notre association. Vous pourrez obtenir plus d'informations sur nous et nous contacter.

Vous pouvez parcourir le site Association Des Piégeurs Agréés D'Indre et Loire à l'aide des liens de navigations dans les menus.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur Association Des Piégeurs Agréés D'Indre et Loire et nous espérons que vous trouverez les informations que vous cherchiez.

L'adhésion à l'association de 13€ par an vous donne les avantages suivants:

       -Vous etes assurés contre les vols ou dégradations de vos pièges.

       -Vous étes assuré en cas d'accident de piégeage.

       -Vous recevez la revue " Piégeurs" (4 numéros) d'une valeur de 9€ 

       -Vous avez accès et bénéficiez de tarifs préférentiels sur le matériel de piégeage. (voir onglet "bon de commande & formulaire" )

Alors rejoignez nous ! !!  =>  "Bulletin adhesion adpa"

 

Tous mobilisés

Le 6 août 2021

Le Conseil d’Etat vient de rendre une décision insupportable pour tous les chasseurs de France dans les contentieux sur les chasses traditionnelles (chasse de l’alouette aux pantes, à la matole dans le Sud-Ouest et tenderies ardennaises des grives, vanneaux et pluviers).

Cette décision particulièrement inique démontre un acharnement sans précédent de la plus haute juridiction administrative française contre l’ensemble des chasses traditionnelles sans le moindre fondement sérieux. Ce jugement est même en totale contradiction avec la propre jurisprudence annuelle du Conseil d’Etat depuis ces 30 dernières années.

Sans aucun fait nouveau, le Conseil d’Etat change radicalement d’avis alors que ni l’état des populations des espèces concernées, ni les méthodes de capture qui sont reconnues par ce même Conseil d’Etat et par la directive européenne n’ont changé. Après la décision du Conseil d’Etat d’interdire la chasse à la glu en juin dernier, il était à craindre que ce dernier persiste et signe. Si ces chasses ne sont pas considérées comme illégales, les arrêtés d’autorisation de quotas de prélèvements sont jugés incomplets et sont annulés. A ce stade et sans avoir été associés aux mémoires en réponse de l’Etat, comment ne pas y voir la main de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili qui a toujours affiché sa détestation profonde des chasses traditionnelles comme son prédécesseur Nicolas Hulot.

C’est le ministère de la Transition Ecologique qui signe les arrêtés autorisant jusqu’ici des quotas annuels de prélèvement.

C’est donc lui qui devait les motiver et les défendre devant le Conseil d’Etat au regard des dérogations possibles dans le cadre de directive européenne « oiseaux ». Comment ne pas être particulièrement en colère car depuis la nomination de Barbara Pompili et de Bérangère Abba au ministère de la Transition écologique nous sommes écartés de la rédaction des mémoires en réponse et de toute concertation sérieuse.

Nous sommes pourtant reconnus comme ayant, avec nos fédérations départementales, la meilleure expertise qui soit sur ce domaine des chasses traditionnelles, avec la gestion des quotas, le suivi scientifique, l’encadrement technique et le tout, sous le contrôle de la police de l’environnement de l’Office français de la Biodiversité. Dans ce contexte, la FNC a décidé de ne pas en rester là. (FNC)

Voir ci-dessous le lien de la vidéo où le candidat Macron défend les chasses traditionnelles !!!

Cliquez sur le lien ci-dessous :

https://www.chassepassion.net/actualite-de-la-chasse/insolites/quand-macron-defendait-les-chasses-traditionelles/

Rappel réglementaire "déclaration de piégeage"

 Dans le cadre de votre activité de piégeage vous etes soumis à une déclaration à déposer et à faire valider en mairie.

Cette derniére et valable pour une durée de 3ans, donc pensez à  vérifier que cette derniére est toujours d'actualitée au risque de vous retrouver en infraction en cas de control.    Formulaire de Déclaration de piégeage à télécharger => ICI <=

Signalement Violence envers , piégeurs, chasseur, ect.......

Le 28 octobre 2021

Violences faites aux chasseurs : un observatoire de la FNC à utiliser.

Un observatoire des violences faites aux chasseurs a été mis en place depuis septembre 2020 sur le site internet de la FNC. Il permet de recenser les actes malveillants commis à leur encontre. Le témoin et/ou la victime doit fournir tous les documents tendant à prouver la véracité des faits pour que le signalement soit pris en compte. La FNC a l’objectif d’en faire un réel baromètre des violences faites aux chasseurs dans l’exercice de leur loisir. Ce baromètre a pour vocation de combattre la banalisation de cette violence qui touche différentes typologies de population. Les chasseurs n’y font pas exception. Celui-ci aidera à objectiver la demande de reconnaissance d’un délit spécifique d’entrave à la chasse.

Les piégeurs peuvent aussi signaler à l’observatoire de la FNC, les vols, dégradations, destructions de pièges, injures, menaces, harcèlement … dont ils seraient victimes. Sans omettre d’en avertir également leur président départemental qui fera remonter les faits à l’UNAPAF.

Depuis son lancement en septembre 2020 et jusqu’à maintenant, les actes de malveillance qui ont été signalés à la FNC sont au nombre de 264 et concernent pour :

55 % des signalements de dégradations, destructions et vols de matériels type miradors ou matériels de chasse ;

41 % des menaces et injures majoritairement sur les réseaux sociaux ;

4 % des tentatives de violences volontaires physiques…

Il est indispensable de faire connaître son existence aux chasseurs pour qu’ils y fassent toute déclaration utile, et de les aider à porter plainte dans tous les cas.

Les signalements répertoriés permettront à la FNC de publier un baromètre annuel qui aidera à objectiver.

Cet observatoire, qui a été actualisé, est accessible à la rubrique « pratiquer », en sélectionnant l’onglet « signaler un acte malveillant » sur le site de la FNC avec ce lien

https://www.chasseurdefrance.com/

ou directement en accèdent au  formulaire avec ce lien :

https://www.chasseurdefrance.com/pratiquer/signaler-un-acte-malveillant/

Indépendamment des plaintes à déposer localement, toute personne qui, en raison de sa pratique de la chasse, est victime d’actes malveillants est invitée à effectuer un signalement sur cet observatoire.

Il peut également s’agir d’actes portant préjudice aux chasseurs et qui sont pénalement ainsi référencés :

Destructions, dégradations, détériorations sans danger pour les personnes : par un moyen quelconque ou par inscriptions, signes, dessins, tags, graffitis. Article 322-1 du code pénal.

Destructions, dégradations, détériorations présentant un danger pour les personnes : lorsqu’il est fait usage d’un procédé dangereux, notamment de nature à causer une explosion ou un incendie. Article 322-5 du code pénal.

Vol : c’est la soustraction frauduleuse de la chose d’autrui. Article 311-1 du code pénal.

Menace : acte d’intimidation consistant à inspirer la crainte d’un mal projeté à l’encontre d’une personne, de sa famille ou de ses biens, par l’annonce écrite ou verbale, privée ou publique, de la mise à exécution de ce projet. Articles 222-17 et 222-18 du code pénal.

Violences physiques : La violence physique est une forme d’abus impliquant un contact physique causant des émotions telles que l’intimidation, des blessures ou autres souffrances physiques. Ces violences peuvent tout aussi bien être corporelles que psychologique (par l’effet de l’intimidation ou de la peur inspirée). Articles 222-7 et suivants du code pénal et R625-1 du même code.

Harcèlement : Le harcèlement est un enchaînement d’agissements (propos ou comportement) hostiles répétés visant à affaiblir psychologiquement la personne qui en est la victime. Article 222-33-2-2 alinéa 1 du code pénal.

L’infraction est également constituée lorsque ces agissements sont imposés à une même victime par plusieurs personnes, de manière concertée ou à l’instigation de l’une d’elles, alors même que chacune de ces personnes n’a pas agi de façon répétée. Article 222-33-2-2 alinéa 3 du code pénal.

Elle est encore constituée lorsque ces agissements sont imposés à une même victime, successivement, par plusieurs personnes qui, même en l’absence de concertation, savent que ces propos ou comportements caractérisent une répétition. Article 222- 33-2-2 alinéa 4 du code pénal.

Concernant le cyber harcèlement, le code pénal introduit l’utilisation d’un support numérique ou électronique en plus du service de communication et des dispositions relatives aux « raids numériques ». De ce fait, tous les participants à un acte de cyber harcèlement peuvent être condamnés. En effet, le fait d’harceler en ligne est devenue une circonstance aggravante du harcèlement. Article 222-33-2-2 du code pénal.

Diffamation : la diffamation se définit comme l’imputation d’un fait précis portant atteinte à l’honneur et à la considération de la personne qu’elle vise. Article 29 alinéa 1 de la loi du 29 juillet 1881.

Injure : L’injure se définit comme toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait. Article 29 alinéa 2 de la loi du 29 juillet 1881.

Nous recommandons aux fédérations de ne pas hésiter à assister avec leur avocat et huissier habituels ceux de leurs adhérents qui sont victimes de ces agissements.

Le service juridique de la FNC relaye systématiquement auprès de la fédération départementale concernée les signalements reçus, et il se tient à leur disposition pour compléter leur information à ce sujet et les mettre si nécessaire en relation avec un cabinet spécialisé de manière à les conseiller sur les actions à mettre en œuvre.

Il est enfin tout aussi indispensable que les fédérations fassent remonter toutes les réponses pénales apportées aux plaintes qui auront pu être déposées sur cette thématique, car les décisions rendues par les tribunaux en première instance ne font pas l’objet de publication dans les bases de données juridiques nationales.

« 

Balise Connectée: une aide précieuse pour le piégeage

 

La balise connectée c'est quoi ? La balise de la taille d'une boite d'allumette (grand modéle) est installée à proximité de votre piége (lacet, boite, cage, billard ect......) et reliée à ce dernier.

Lors du déclenchement de votre piége, la balise se déclenche également et émet un signal qui sera capté par votre téléphone portable.Vous recevrez par conséquent un message d'alerte sous la forme d'un SMS : "Votre Balise  xxxx s'est déclenchée et doit etre visitée".

Avantage: vous n'avez plus d'obligation quotidienne de visite, économie de carburant et de temps, surveillance 24h/24h en temps réel.

En partenariat avec la FDC 37, des balises électroniques sont à votre disposition en pret pour vous aider dans votre pratique du piégeage.

Si vous étes intéressé ou si vous avez des questions, contacté nous par l'intermédiaire du  lien "contact":http://www.adpa37.fr/contact/

Vous avez possibilité également d'acquérire ces balises à un tarif préférentiel.

Rendez vous sur la fiche : "Commande Materiel Piégeage"

Un de nos adhérents à l'honneur

 

Un reportage du journal « NOS CHASSES SPECIAL PIEGEAGE  hors-série N°54 – avril 2020 » met à l’honneur un de nos adhérents en la personne de Philippe DEVALLEE, piégeur du côté de VERNOU SUR BRENNE.

Philippe est passionné par le piégeage et un expert dans l’utilisation du PBR (piège à lacet à patte Billard). Vous trouverez dans cette article un reportage photos qui décrit étape par étape la pose du PBR.

Philippe utilise également pour le suivi de ses pièges le contrôle à distance avec les balises électroniques ce qui lui évite de nombreux déplacements et un gain de temps non négligeable.

Si vous voulez tout connaître, n’hésitez pas à vous rendre chez votre marchand de journaux où peut être vous trouverez ce numéro au prix de 4.90€.

 

 

 

Tous solidaire pour lutter contre le covid 19 :

 
 
C'est par cette doctrine que l’association ADPA37 à a décidé  de soutenir activement l’initiative « Les Couturières masquées du Centre Val-de-Loire »*

Cette association regroupe des personnes bénévoles qui confectionnent des masques de protection pour du personnel hospitalier, des crèches, gendarmerie, EPAHD, commerçants, etc.….. (20 000 masques réalisé et fournis depuis leur création.)

Nous avons donc pris contact avec Mélanie Bresson , la personne qui porte ce projet  , elle nous a fait savoir qu’ils étaient à la recherche de tissus avec des motifs pour des enfants, suite à une demande d’une structure d’accueil pour enfants handicapés sur AMBOISE .

C’est donc très chaleureusement que nous avons était reçu ce jour par Mélanie , dans les locaux de la salle des fêtes de la Riche, reconvertis  pour l’occasion en QG  de confection de masques.

Nous avons pu découvrir une salle aménagée astucieusement en atelier  de confection avec toutes les mesures de protection pour les bénévoles.

Notre président Mr Hubert accompagné de son trésorier, Gérald Boué et moi-même avons remis en mains propre à Mélanie , 35m2 de tissus à motifs pour enfants.

Img 20200504 173914Elle nous a vivement remercié de ce don qui leur manqué cruellement dans la panoplie de tissus.

Img 20200504 173211

L’ADPA37 est donc fière  de pouvoir contribuer à soutenir l’ initiative de  ces couturières de l’ombre qui ont énormément de mérite .

Votre reporter d'un jour : E.Lambron     04/05/2020

 

* https://www.francebleu.fr/infos/societe/les-couturieres-masquees-du-centre-val-de-loire-ont-deja-realise-plus-de-5-000-masques-en-tissu-1586015084

 

 

Date de dernière mise à jour : 22/09/2022